Tous les professionnels du dating vous le diront, la grande majorité des utilisateurs d’applications mobiles de rencontre n’osent pas entamer la discussion. Voilà qui est fâcheux ! Surtout quand on sait que leur principal objectif est de mettre des personnes en relation et de faciliter leur rencontre. Une fois le « Match » ou le « Crush » obtenu, à savoir, un Like mutuel avec un autre utilisateur du même service ouvrant une page de discussion, aucun des deux n’ose faire le premier pas. La page de conversation créée reste visible et accessible dans l’app, mais sans que personne ne se parle. Comme on dit dans le jargon, « personne n’a brisé la glace ». Cela ne garantit donc pas à l’utilisateur de réellement rencontrer quelqu’un. Heureusement, certaines applications ont réussi à contourner ce petit problème…

« Briser la glace », ce qui bloque l’expérience utilisateur

Comme dans toute rencontre In Real Life (IRL pour les intimes), faire le premier pas est toujours difficile. Motif numéro 1 : on ne connait pas la personne à qui on veut parler. La seule motivation qui nous pousse à l’aborder est l’apparence physique. On ne peut pas dire que ça inspire ! Alors on réfléchit, on n’a pas d’idée, on a peur d’être ridicule et on se défile. Résultat, rien. On est déçu, de la situation et de soi-même. C’est exactement pareil sur les applications de rencontres. On voit d’apparence quelqu’un qui nous plaît, on lui envoie un like secret ou une notification directe si vraiment elle nous a tapé dans l’oeil. Cette personne vous like en retour et pam ! « Crush » mutuel ! Pourtant, malgré tous ces efforts et l’assurance de plaire, vous n’osez pas lui parler. Et c’est ainsi que de nombreux « Crushs » ou « Matchs » n’aboutissent à rien, laissant l’utilisateur déçu par le service qu’on lui propose. Parfois, vous recevrez un simple « Salut ! » pas très engageant pour autant voire même un peu léger. Bref, pas de quoi pousser à la rencontre.

Autre facteur ne permettant pas de créer une conversation, le besoin d’ Ego boost auquel répond le simple fait d’avoir un « Match ». Une étude réalisée par un site pour étudiants Américains Lend.Edu, a montré que 44% des Millennials admettent utiliser Tinder pour son effet Ego-boost. Si cela suffit à l’utilisation d’un tel service pour certains, cela créé en revanche de la frustration chez les utilisateurs en attente de rencontres réelles. D’un simple swipe, on est capable de réaliser des tas et des tas de « Matchs » et donc un nombre incalculable de conversations vides. Décevant pour ceux qui ont l’espoir de trouver l’amour !

Un brillant article du site internetactu.net définissant Tinder comme un jeu auquel on peut gagner, explique que l’application de rencontre répond parfois au seul plaisir que procure le fait de séduire et que cela justifie son utilisation. Si la motivation est effectivement de répondre à un plaisir personnel, qui est celui de plaire, on comprend alors qu’il soit difficile de créer des conversations. Certains ne sont pas là pour bavarder ! Briser la glace est alors un des challenges des app de dating pour assurer leur promesse initiale : faire des rencontres… IRL.

Fruitz : choisir la question qui tue

Fruitz est une application mobile permettant aux utilisateurs de sélectionner des profils en fonction du type de relation que l’on recherche. Par exemple, on peut dire si on recherche un coup d’un soir ou l’Homme (avec un grand H) de sa vie. Le type de relation à choisir est identifié par un fruit. Si vous représentez votre profil par une pastèque, cela veut dire que vous recherchez un sex-friend. Autrement dit, quelqu’un avec qui vous voulez juste passer du bon temps et régulièrement si possible. C’est quand même mieux de dire « Moi, je suis une pastèque », plutôt que « J’ai juste envie de… 4 fois par semaine minimum » ! L’idée du fruit c’est déjà bien, mais celle du brise-glace c’est encore mieux ! Une fois votre match obtenu, vous devez poser une question à choisir parmi une liste dédiée ou répondre à celle qui vous aura été posée avant de pouvoir discuter. Ma fois, pourquoi pas ? Ce qu’il faut retenir n’est pas uniquement le concept, mais surtout le format des questions proposées. En effet, Fruitz s’est inspiré des questions très humoristiques des célèbres « tu préfères… » qui circulent par milliers sur l’Internet mondial. Explication en image :

 

Les deux personnes utilisent le même moyen de rentrer en contact. C’est drôle et ça dédramatise le moment de briser la glace. Maintenant, il reste à voir si les utilisateurs vont entamer une vraie discussion ensuite. Autrement dit, est-ce suffisant pour continuer à discuter ? Affair à suivre… 🤙

Tinder : l’expert en drague qui encourage au bon moment

Un autre acteur du secteur bien connu, j’ai nommé un certain Tinder, se base lui sur le comportement de l’utilisateur pour le motiver à commencer à discuter. Tout à fait conscient du besoin d’égo-boost de ses utilisateurs, Tinder préfère s’assurer que l’utilisateur visitera une deuxième fois la page de conversation non entamée pour proposer un brise-glace. Autrement dit, une fois un Match obtenu, l’utilisateur qui ouvre la conversation ne verra pas le brise-glace tout de suite, des fois qu’il aurait envie d’envoyer un message mûrement réfléchi. Ce serait dommage de le stopper dans son élan ! Par contre, s’il revient sur la conversation une deuxième fois, là, il pourra découvrir un petit message d’encouragement ou même une idée de sujet pour démarrer la discussion. Par exemple, on peut voir écrit : « Dites-lui ce qui vous plaît sur sa photo ».

 

Cette petite astuce « drague » peut en effet donner une idée pour attirer l’attention et faire le premier pas pour les personnes qui hésite et ouvre la page de conversation non consommée.

Night : pas le temps de parler !

Nouvelle venue des applis de rencontres, Night, ne propose même pas de discuter ! Sortie sur l’Apple store le 14 novembre dernier, elle se positionne comme un accélérateur et facilitateur de rencontre IRL. Partant du constat qu’il est difficile d’organiser une rencontre avec ses « Matchs », Night s’appuie sur la « tendance » de la spontanéité pour faire que les gens se rencontrent réellement dès le jour de leur Match et sans passer par la case discuter. Si les deux personnes qui ont eu un Match sont libres, l’app va leur proposer un lieu et une heure de rendez-vous, qu’ils n’auront plus qu’à accepter.

NIght-store-screen-projet-ux
La promesse de Night : pas de messagerie mais un Match et un date dans la foulée !

Cela change la donne pour cette application mobile qui ne va pas uniquement se concentrer sur l’indicateur du Match et du nombre de conversations envoyées. Cherchant à attirer uniquement les célibataires à la recherche d’une rencontre dans la vraie vie, Night aura comme indicateur clé le taux de rencontres obtenus.

Que le brise-glace soit obligatoire ou non, sous forme de questions à choisir ou de tips, de manière décalée ou sérieuse, l’important est de ne pas arrêter l’expérience au simple « Match ».  FruitzTinder et Night ont chacune adapté leur expérience aux besoins de leurs utilisateurs. Tel est la clé du succès ! Reste à savoir si cela suffira et donnera assez de courage pour aborder une personne voir même la rencontrer IRL. Notons en effet que 50% de célibataires utilisateurs d’app ou de sites de rencontres n’ont jamais demandé à quelqu’un de le rencontrer en face à face. Donc même si une conversation se créée, il reste encore une étape à franchir, celle de la rencontre, la vraie.

A lire aussi, sur le sujet passionnant du dating :

Inspiration UX : l’onboarding d’happn

Les secret du design de l’app Fruitz réalisée en deux mois

Etude : Motivations à utiliser Tinder et analyse de la présentation du profil sur les apps de rencontre

Voir sur Medium.com