Que l’on soit designer graphique pour des sites web ou des applications mobiles, à son compte, en agence ou directement au sein de l’entreprise, la question revient souvent : doit-on s’adapter à la tendance de design actuelle ?  Dans son article « 4 things to consider before adopting a design trend », Michelle Polizzi présente les 4 principes de design à suivre avant même d’adopter une tendance de design, lors de la conception.

 

Nous sommes tous influencés par les tendances, pour tout et partout ! La mode, la cuisine, l’architecture et la décoration… Elles correspondent le plus souvent à une période ou à une génération. Le design numérique, qu’il soit sur desktop ou sur mobile, a aussi sa tendance. On peut citer le blur, le flat design et son long shadow ou encore le Material design guide de Google. Mais, que se passe-t-il si une tendance ne reflète pas une marque ou un produit ? Sachant qu’on ne sait pas si une tendance durera ou pas. Michelle Polizzi parle alors de dilemme du designer. Faut-il suivre une tendance et être IN ou risquer de déplaire et être critiqué ? Avant de faire la course aux CSS Awards, elle suggère avant tout de revenir aux fondamentaux du design.

1/ « Aux utilisateurs ce qu’ils veulent, tu donneras »

Ce qui compte avant tout, c’est de prendre en compte la satisfaction de l’utilisateur en lui donnant le plus simplement du monde ce qu’il est venu chercher. Cela implique alors de le comprendre, de se mettre à sa place. Il faut alors simplifier au maximum son parcours et surtout la présentation de l’interface globale. Tweet: L’utilisateur ne vient pas admirer le design d’une plateforme, il vient y chercher quelque chose de précis. Hiérarchiser les contenus et les actions, mettre en avant les plus importants, aérer la page, être affordant… sont tant de bonnes pratiques élémentaires d’UX design à utiliser avant de penser au respect d’une tendance de design.

2/ « Sur le design de la marque, tu t’aligneras »

Que penserait-on de Cdiscount.com s’il se mettait à imiter Apple ? Certes il aurait bien besoin d’une révision concernant la simplicité, mais n’y verrait-on pas un site e-commerce plus premium et cher qu’un site populaire aux prix les plus attractifs du marché ? Nous sommes donc d’accord pour dire que le design choisi doit avant tout respecter la valeur de la marque et son positionnement marketing. Il en est de même si la marque a déjà une identité graphique forte. Il est impensable de voir SFR imposée un code couleur bleu dans sa communication visuelle. Il faut alors créer un guide graphique cohérent avec la marque mais également cohérent avec ce que s’attendent à voir les utilisateurs.

3/ « Data-oriented, tu seras »

Avant même d’attaquer le design d’une interface, il faut pouvoir comprendre pourquoi on la fait. Cela demande donc de se donner des objectifs de conception, mais surtout des objectifs quantifiables. Accroitre les ventes, augmenter le nombre d’inscrits à la newsletter, avoir plus d’articles vus… En plus d’apporter à l’utilisateur ce qu’il est venu chercher, il faut aussi être performant. Et rien de mieux que les chiffres pour comprendre le comportement des utilisateurs et ainsi améliorer l’expérience. Ne pas se baser sur des éventualités ou des suppositions hasardeuses. Si l’objectif de la plateforme est de vendre, l’utilisateur est venu acheter et il faudra l’accompagner jusqu’au règlement de la commande. C’est en analysant les résultats qu’on saura si notre parcours et le design fonctionnent.

4/ « A l’histoire d’une tendance, tu t’intéresseras »

Enfin, il est préférable de s’assurer que la tendance vivra sur une longue période. Il faut alors revenir à sa création et se demander pourquoi cette tendance existe. Cela requiert de comprendre quelle tendance l’a inspirée. Depuis combien de temps cette tendance existe-t-elle ? Quelles sont ses influences ? Il faut ensuite essayer de comprendre son contexte actuel et son évolution. Qui est concerné par cette tendance ? Combien de marques ou produits l’adaptent et qui sont-ils ? Il sera ainsi plus facile de se convaincre soi-même mais aussi de convaincre les autres.

 

Alors, suivre la tendance ou pas ? Telle est la question ! Encore une fois, il n’existe pas de réponse toute faite. Prenons donc le temps de réfléchir à ces 4 fondamentaux avant d’adapter une tendance de design. L’expérience utilisateur est avant tout primordiale et reste l’approche à adopter dans la conception d’interfaces numériques.

Retrouvez l’article intégral de Michelle Polizzi : http://blog.invisionapp.com/design-trends/

 

Design diamonds by Anna Smylie from the Noun Project.