//platform.twitter.com/widgets.js
À l’heure de la sur-consommation d’info sur le web et de la multiplication des plateformes de contenus, il est difficile de se faire une place dans les remontées des moteurs de recherche, surtout quand on parle de cinéma. C’était le challenge du média Premiere.fr, magazine d’actu sur le cinéma, qui a changé son interface pour s’adapter aux attentes des utilisateurs.

Quelles informations sur le cinéma sont les plus recherchées sur Internet et comment gagner des places en référencement naturel ? C’est certainement les questions que s’est posé le magazine Premiere pour la refonte de son site, changeant ainsi son offre éditoriale et donc son ergonomie et ses interfaces.

Le nouveau Premiere.fr, les films à l’affiche avant tout

Même sans connaître les objectifs réels de la refonte du site, on peut deviner quel a été le contenu à favoriser, ou plutôt le service, qu’il a fallut apporter aux internautes en priorité. Il s’agit de l’accès aux films à l’affiche en salle de cinéma. Sur la home-page, pas de slideshow « À la une » avec les remontées des dernières actualités ciné de la journée, mais une sélection directe des sorties des films de la semaine. Cette sélection, composée des affiches des films concernés, est présentée de manière latérale, peut-être pour éviter le favoritisme. Toujours au dessus de la ligne de flottaison, la sélection des films est suivie d’un moteur de recherche permettant de choisir un film en fonction d’une salle de cinéma, ou d’un horaire… Premiere.fr répond ainsi à la motivation principale des recherches réalisées sur le cinéma : les films à l’affiche et où. Qui ne vérifie pas les horaires d’un film dans sa salle de cinéma la plus proche sur Internet, ou encore les films proposés ? Les recherches les plus effectuées sur  Internet concernant le cinéma sont certainement le plus la programmation actuelle des films dans les salles de cinéma les plus proches de soi. Mutualisant toutes ces infos pratiques sur une seule plateforme, Premiere.fr peut donc espérer grappiller quelques places dans le classement des remontées Google. Il passe ainsi d’un site magazine de contenu à un site de service et peut également récupérer une partie de l’audience des sites de salles de cinéma.

Le site répond de plus aux bonnes pratiques du SEO UX (Méthode permettant d’adapter un UX qui améliorera le référencement naturel d’un site web : http://www.inc.com/adam-heitzman/the-crucial-connection-between-seo-and-user-experience.html). Le fait d’afficher une fonctionnalité de service en rapport direct avec l’offre du site sur la home-page aide à être mieux référencé. On peut citer en exemple les sites Airbnb ou BlaBlaCar qui donnent accès direct à leur fonctionnalité principale.

Toujours dans un soucis d’améliorer son référencement naturel, Premiere.fr ne pouvait pas non plus laisser tomber l’actualité cinéma. À en juger les tendances des remontées sur le cinéma en 2013 (http://www.konbini.com/fr/tendances-2/top-recherches-google-2013-france/) et en 2014 (http://www.presse-citron.net/le-top-10-des-recherches-passees-sur-google/), les films à succès du box office ou hautement récompensés aux Oscars sont aussi une motivation de recherche importante sur Google. Avec une séquence dédiée aux articles « À la une », Premiere.fr propose donc des contenus à fort intérêt pour les internautes. Il doit cependant se démarquer des autres sites médias, même les généralistes, pour avoir une bonne place dans le référencement. Le site propose alors une rubrique dédiée à un sujet cinéma exclusif qui sera certainement mise à jour régulièrement en fonction des actualités cinéma.

Premiere.fr a également bien adapté sa version mobile, en terme d’ergonomie. Il reprend bien le moteur de recherche des séances de film dès l’arrivée sur la page. Reste à voir si le site mobile sera performant en terme de référencement naturelle sur Google mobile (voir l’article sur les particularités des sites bien positionnés sur mobile : http://www.journaldunet.com/solutions/seo-referencement/1164786-etude-seo-les-particularites-des-sites-que-google-fait-remonter-haut-sur-mobile/)

L’avis de Projet UX

Soucieux d’avoir l’avis de ses lecteurs les plus fidèles, mais surtout de récupérer des insights utilisateurs, Premiere.fr a décidé de proposer un questionnaire de satisfaction de son nouveau site. Évidement, Projet UX s’est permis de donner son point de vue. Voici donc quelques améliorations à apporter dans un contexte de site média :

  • Améliorer l’algorithme de la remontée des résultats du moteur de recherche en fonction des sujets « chauds » (en rentrant « Mon roi » la première remontée concerne le film Le Roi Lion…)
  • Supprimer le moteur de recherche global du site (celui en haut à droite). Le moteur de recherche principal pour trouver un film en salle avec sélection des filtres seul suffit. À noter que les deux moteurs de recherche fonctionnent de la même manière et affichent exactement les mêmes résultats.
  • Faire ressortir les « hot topics » différemment dans la barre de menu (ici Strictly Criminal). On appelle « hot topics » des sujets trend topics, fortement recherché sur le web. Pourquoi même ne pas créer une barre de menu secondaire dédiée à ces « hot topics » ? Cela permettrait par ailleurs d’en proposer plus.
  • Garder le menu fixe au scroll dans l’optique de toujours simplifier la navigation dans le site.
  • L’accès à l’abonnement au magazine au sein des articles par simple lien n’est pas très attractif. Voir la couverture avec les sujets à la une pourrait plus séduire l’utilisateur.

Ceci n’est pas une liste exhaustive des améliorations à apporter. Ces améliorations sont assez généralistes puisque nous n’avons pas connaissance des objectifs du site, de la cible et de ses attentes, et des résultats analytics de l’ancienne version. Ces quelques conseils permettent déjà d’enrichir l’expérience utilisateur.

Rien de grave jusque ici donc ! Premiere.fr réussi plutôt bien sa refonte. Le site est épuré, clair simple et utile. En combinant service et actualités, Premiere.fr a la formule gagnante pour se créer plus de visibilité dans les remontées Google et gagner des visiteurs. Reste maintenant à savoir s’il arrivera à détrôner le site référent sur l’actualité cinéma et série en France, Allociné.fr. En attendant, bonne séance !